Open Book
Keyboard
MacBook
Crocus
Blueberries
Light Bulb
Reed

BARBARA AMOUREUSE

PROCHAINEMENT

THÉATRE ESSAÏON - PARIS 75004

du 10 décembre 2018 au 30 janvier 2019∙ 21h30

Tout au long de sa vie Barbara a chanté l’Amour, ses Amours, tour à tour tendres, passionnelles, orageuses...

Silhouette mince et brune, timbre clair et profond, c’est avec une ressemblance troublante, que Caroline Montier interprète au piano les chansons d’amour connues et moins connues de la longue dame brune.

Un jour quelqu’un m’a dit: « Tu me fais penser à Barbara. Tu chantes un peu comme elle. Tu lui ressembles aussi d’ailleurs ».

C’était il y à 5 ans, et je ne connaissais pas Barbara. Ou si peu. L’Aigle noir, que chantait une femme en noir.
Puis j’ai choisi de chanter Le temps du lilas dans un de mes tours de chant avec guitare, et là les gens m’ont dit «  c’est fou ce que ça vous va bien » . « Qu’est-ce que vous lui ressemblez! » « Vous devriez chanter les chansons de Barbara ».
Il m’a fallu 4 ans pour m’en approcher, la découvrir, l’aimer peu à peu, me faire à cette voix maniérée qu’au début je n’aimais pas.

J’entendais ces mots sublimes, si intimes, si vrais, si simples aussi, mais chanter cette tristesse, cette douleur, cette émotion? Non, je ne pouvais…pas moi, pas cette Barbara-là.
Alors j’ai écouté la jeune Barbara, la chanteuse-pianiste à ses débuts, timide, mutine, délurée, coquine, amoureuse aussi. Amoureuse surtout. Pleine de talent et de tempérament mais qui ne le savait pas. Et là je me suis dit, « oui, celle-là, pourquoi pas. Oui, ce sera cette Barbara-là ».
J’ai donc choisi des chansons de cette première période, entre 1968 et 1970, sur le thème de l’amour parce qu’elles ne parlent que de ça, ou presque. Amour heureux, malheureux, passionné, tumultueux…Barbara s’y chante tout à tour séductrice, tendre, emportée, comblée, abandonnée…
Elle disait « je veux chanter l’amour comme une femme ». Elle a chanté ses amours et celles de toutes les femmes.
Certaines de ces chansons sont peu connues, comme Toi l’homme, Je ne sais pas dire (je t’aime), Plus rien, Tu ne te souviendras pas
J’aime leur simplicité, leur format court, toute la palette d’émotions qu’elles expriment, et la beauté des mélodies.
La chanteuse lyrique que je suis se régale de ces lignes de chant, elles sont toutes très agréables à chanter.
J’ai relevé les harmonies des morceaux, suis restée assez fidèle aux arrangements d’origine tour en apportant ma part de création et d’improvisation pianistique.
Puis j’ai demandé à Caroline Loeb, dont je connaissais et admirais le travail d’interprète et de metteure en scène de spectacles musicaux, de m’accompagner dans ce projet.
Je voulais le regard d’une femme, et le sien s’est avéré être un choix évident. Sûr, fin et intelligent, tant sur le plan esthétique que musical.
Barbara est une immense artiste que j’ai découverte sur le tard, mais que je ne cesse d’aimer davantage au fil du temps et au fur et à mesure que je joue ce spectacle.
Caroline Montier
texte de Sophie Makhno
CD BARBARA AMOUREUSE

Lorsque Caroline Montier m’a proposé de travailler avec elle sur un récital Barbara, je ne peux pas dire que j’étais très convaincue. Les spectacles sur « la grande dame brune » sont pléthore, alors un de plus, à quoi bon? Et puis… Et puis elle s’est mise au piano et m’a chanté quelques chansons et j’ai tout de suite été sous le charme. Ensemble on a choisi les chansons et les textes, travaillé sur le visuel et réfléchi à la manière la plus sincère d’aborder ce projet.

Et le spectacle est né tout naturellement, dans une sorte d’évidence. Caroline Montier est une interprète merveilleuse. Merveilleuse de délicatesse, de sensibilité, d’intelligence. Sa voix pure réinvente les mots de Barbara, et son beau profil n’est pas sans évoquer de manière troublante l’auteure de l’aigle noir. Secondée par Anne Coudret qui a une fois de plus créé avec moi un écrin de lumière magique, je suis heureuse d’avoir accompagné Caroline dans ce projet, qui est, à mon avis, l’un des plus justes et es plus élégants rendus à Barbara.

Et puis Barbara a-t-elle été autre chose qu’amoureuse? Amoureuse des hommes, de la vie, de la musique, de la scène, de son public avec lequel elle a tissé ce lien unique et si profond….

Et le spectacle est né tout naturellement, dans une sorte d’évidence. Caroline Montier est une interprète merveilleuse. Merveilleuse de délicatesse, de sensibilité, d’intelligence. Sa voix pure réinvente les mots de Barbara, et son beau profil n’est pas sans évoquer de manière troublante l’auteure de l’aigle noir. Secondée par Anne Coudret qui a une fois de plus créé avec moi un écrin de lumière magique, je suis heureuse d’avoir accompagné Caroline dans ce projet, qui est, à mon avis, l’un des plus justes et es plus élégants rendus à Barbara.

Caroline LOEB

Photo Paul-Evrard
Photo Lionel Blancafort

Chargé de diffusion BARBARA AMOUREUSE

Production diffusion Les Jardins d'Aédé